Nous avons 37 invités et aucun membre en ligne

Mercredi - Sem. 19 1 2 Mai Achille ANouvelle lune
La grande chose de la démocratie, c’est la solidarité. La solidarité est au delà de la fraternité ; la fraternité n’est qu’une idée humaine, la solidarité est une idée universelle ; universelle, c’est-à-dire divine ; et c’est là, c’est à ce point culminant que le glorieux instinct démocratique est allé. Il a dépassé la fraternité pour arriver à l’adhérence. Adhérence avec quoi ? avec Pan ; avec Tout. Car le propre de la solidarité, c’est de ne point admettre d’exclusion. Si la solidarité est vraie, elle est nécessairement générale. Toute vérité est une lueur de l’absolu. Victor Hugo

Article à lire

de quel droit

01-06-2018 Hits:1941 Jean BERTOLINO Super Utilisateur - avatar Super Utilisateur

Read more

Une inaccessible lumière....

31-10-2017 Hits:2023 Jean BERTOLINO Super Utilisateur - avatar Super Utilisateur

inventeurs de déités, tous les prophètes ou illuminés qui ont prétendu la posséder ont souvent engendré des idéologies ou des dogmes mortifères, sources d'intolérance, de barbarie et de stagnation intellectuelle...

Read more

Je ne suis pas Charlie

02-02-2015 Hits:2005 Jean BERTOLINO Jean Bertolino - avatar Jean Bertolino

Dans l’ambiance exaltante d’unité nationale qui prédomine actuellement, me faut-il oser jouer les trouble-fêtes ? Charlie Hebdo, lui, ne se serait pas gêné, alors j’ose. Hier, je n’étais pas dans...

Read more

ROUE LIBRE

12-11-2017 Hits:2024 Jean BERTOLINO Jean Bertolino - avatar Jean Bertolino

Insomnie Des lueurs pâlissent le noir de mes yeux clos Et des visages venant des époques lointaines Aux rictus de gargouille défilent dans ces halots. Ce sont  depuis toujours mes vieux Croquemitaines. Je les connais...

Read more

N'insultez pas ce peuple!!!

11-11-2016 Hits:2020 Michel ETIEVENT Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

Abandonné, cet immense précariat s'est réfugié dans les promesses du premier bateleur populiste de foire venu qui s'est penché vers eux en leur laissant entrevoir un futur moins humiliant. Oui...

Read more
FaceBookTwitterGoogle+Instagram

S'UNIR

Le syndrome du porc.

Par Jean Bertolino
21 Octobre 2017

Je me félicite que les langues se délient et que des femmes victimes de harcèlements dénoncent leurs harceleurs. Toutefois il est  utile de rappeler qu’il ne faut pas trop surestimer les hommes qui ne se sont pas, loin s’en faut, libérés de leurs instincts bestiaux. Evidemment excluons la burqa, ce repoussoir absolu qui humilie les femmes. Néanmoins, il faut admettre que les vêtements un peu trop aguicheurs ou sexy agissent sur les parties archaïques de notre cerveau qui peut provoquer, chez les plus rustiques d’entre nous, des pulsions primales. En revanche les tenues qui soulignent la grâce et mettent en valeur l’élégance, excitent en premier notre intellect, qui, lui, peut se raisonner. Ne pas admettre cela serait nous prendre pour les êtres supra humains de l’utopie teilhardienne. Le porc est en chacun de nous, à des degrés divers, il faut le savoir et s’en méfier…  

 

Puceaux ou pourceaux ????

Dénoncez-moi amies, je fus un porc, j’avoue !

Durant la puberté, vous hantiez mes sommeils.

Que de rêves érotiques m’ont fusionné à vous.

Que d’érections violentes m’attendaient au réveil 

Que j’apaisais, tout seul, d’un geste vigoureux. 

Peut-être ignoriez-vous cet effet addictif

Que provoquaient vos corps inconsciemment lascifs

Sources d’un onanisme fréquent et peu glorieux.

Qui, parmi mes semblables, oserait vous mentir

Et prétendre avoir su résister aux pulsions

Sauvages que faisait naitre cet ardent désir

De commettre sur vous de fautives intrusions.

Ces actes solitaires étaient des viols mentaux

Perpétrés en cachette par nous, jeunes puceaux…

JB
{jcomments on}

689507
Aujourd'hui
Hier
Ce Mois
All days
153
323
4200
689507

Votre IP: 3.238.173.209
12-05-2021

 Le respect de votre vie privée est notre priorité

Sur midelt.fr, nous utilisons des cookies et des données non sensibles pour gérer notre site.
A quoi nous servent ces cookies ?
Ils nous permettent de mesurer notre audience, de vous proposer des contenus éditoriaux et services plus adaptés et vous permettent de partager nos articles sur vos réseaux sociaux comme Facebook.
Cliquez sur le bouton pour valider votre consentement sachant que vous pouvez modifier vos préférences à tout moment sur notre site.