Nous avons 13 invités et aucun membre en ligne

FaceBookTwitterGoogle+Instagram

M Aouragh

CRIS DU MAROC - Gap éditions - Mohamed Aouragh

Ecrire m’est cher mais plus encore si je dois vanter ici les mérites, le talent d’un poète chambérien rencontré au bord de la Méditerranée.

Enfant de Midelt au Maroc, ce conteur du quotidien paré de lumière et ami courtois de la belle Savoie attache tout autant son regard aux quatre saisons qu’à un être vivant croisé pour la première fois.

 

Ses poèmes utiles au sort de la femme ou de l’homme mal en point ne sont là que pour jouir de la paix, s’abreuver à la source du bien.

Il faut entendre la voix des siens, de tous ceux oubliés dans les douars reculés du moyen atlas. Il faut dire qu’avec des mots qui lui font lumineuse escorte, il sait se faire l’écho de personnes respectables, trop souvent isolées.

Chantons ! Chantons avec elles ! Leurs lèvres ne demandent qu’à grandir.

Mohamed Aouragh a écrit : ‘Cris du Maroc’ pour soulager les souffrances et honorer les êtres. Il écarte, d’une main heureuse, chaque pierre de l’âpre chemin et laisse bien souvent l’image le devancer.

Il faut lire à haute voix ou murmurer tout simplement le poème 'Regard des cimes' dédié à sa grand-mère, la belle et charismatique Lalla Mimouna :

Terre des souffrances / Âme humble et belle / Éternellement rebelle / Mémoire plombée / Incarcérée torturée…

Le temps de tourner la page, le soleil insistant du moyen atlas est déjà là pour propager ses écrits et les vagues aimantes de cette terre rouge, les ruelles zébrées de la 'Médina' ne se font pas prier, elles, pour lui faire une haie d’honneur :

Médina antique / Parfum exotique / Gargotes épices et fumets / Inondent le quartier animé / Foule battante vacante…

Nul vers ne manque à mon plaisir et l’on comprend assez vite en lisant les mots de Mohamed que son poème vêtu d’humilité puisse trouver à coup sûr refuge, chaque été, aux Voix Vives de Sète.

Imprégnez vous des vers de Mohamed Aouragh et profitez du riche instant… Vous verrez :

La quiétude se parfume aisément dans les yeux du poète.

Marc Ross



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

 Le respect de votre vie privée est notre priorité

Sur midelt.fr, nous utilisons des cookies et des données non sensibles pour gérer notre site.
A quoi nous servent ces cookies ?
Ils nous permettent de mesurer notre audience, de vous proposer des contenus éditoriaux et services plus adaptés et vous permettent de partager nos articles sur vos réseaux sociaux comme Facebook.
Cliquez sur le bouton pour valider votre consentement sachant que vous pouvez modifier vos préférences à tout moment sur notre site.