Nous avons 66 invités et aucun membre en ligne

Vendredi - Sem. 24 1 4 Juin Elisée HPremier quartier
Le hasard vaut mieux que mille rendez-vous.

Article à lire

Imagine

19-06-2015 Hits:6170 Jean BERTOLINO Jean Bertolino - avatar Jean Bertolino

Je voudrais dire aux Corses qui ne veulent pas que "Imagine" de John Lennon soit chanté en arabe qu'ils sont de fieffés ignares. Quand on pense aux auteurs des...

Read more

Kamel Daoud: Je suis marocain

05-06-2018 Hits:3429 Jean BERTOLINO Super Utilisateur - avatar Super Utilisateur

Il faut le rappeler pour contrer ce curieux esprit anti-marocain dont font pain à la fois les islamistes, les populistes et les propagandes pour se nourrir et manger nos enfants. C'est...

Read more

Les années de plomb au Maroc

22-08-2019 Hits:4228 Ecrivain Poète Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

  Mille mois a pour cadre le début des années 1980. Une période sombre dans l'histoire du pays, marquée par l'arrestation massive d'opposants au roi Hassan II. Qu'un film marocain puisse...

Read more

Enjil, le portrait d'un village en voie …

24-09-2018 Hits:4017 Actualités Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

C'est l'histoire d'un village minier près de Midelt. En 2008, le jeune réalisateur Mourad Khellou y avait tourné son deuxième court métrage « Troisième jour», mais dix ans après, une...

Read more
FaceBookTwitterGoogle+Instagram

S'UNIR

« 

Y a qu'à, faut que

 »

22 Décembre 2018 Ne voyez dans ces vers qu'une pantalonnade. Tous les élus ne sont pas des pourris certes, mais parmi les adeptes du « Ya qu à, faut que » beaucoup le sont.

Qui a la science infuse ? Pas moi, ni vous, ni eux.

Je déteste les adeptes des « y a qu’à » des « faut que »

Qui ont réponse à tout. Ces êtres fallacieux

 

Sont comme les mulets qui aiment les eaux glauques.

A d’autres qui préfèrent les eaux claires du grand large,

Ils fréquentent, eux, les lieux où sortent les égouts,

Voire les flaques huileuses qui bordent les décharges

Les connaisseurs les fuient car ils ont mauvais gout.

La politique attire nombre de « Je sais tout ».

Tels les mulets aimant les lieux nauséabonds      

Ils convergent où il y a le plus de « mangetout »

C’est à dire au Sénat ou au Palais Bourbon.

Et là, on les entend pérorer à leur guise

Quand ils ne dorment pas après de lourds repas.

Mais leurs « y qu’à, faut que »  ne créent plus de surprise

Quand ils sont au pouvoir, surgissent d’autres « Y a qu’à »

Qui comme eux oublieront leur belle science infuse.

Le danger, voyez vous, c’est que le « Y a qu’à » s’use

Et que, lassé, le peuple rêve de changement

Dans l’espoir de trouver des élus moins savants.

VIVAAA !

JB

1112249
Aujourd'hui
Hier
Ce Mois
All days
103
356
5006
1112249

Votre IP: 44.222.64.76
14-06-2024

 Le respect de votre vie privée est notre priorité

Sur midelt.fr, nous utilisons des cookies et des données non sensibles pour gérer notre site.
A quoi nous servent ces cookies ?
Ils nous permettent de mesurer notre audience, de vous proposer des contenus éditoriaux et services plus adaptés et vous permettent de partager nos articles sur vos réseaux sociaux comme Facebook.
Cliquez sur le bouton pour valider votre consentement sachant que vous pouvez modifier vos préférences à tout moment sur notre site.