Nous avons 49 invités et aucun membre en ligne

Samedi - Sem. 49 1 0 Déc. Romaric OPleine lune
Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. Tahar Ben Jelloun.

Article à lire

Chérifa Kersit, une voix de la montagne

21-06-2019 Hits:4416 Ecrivain Poète Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

Les vents semblent aujourd’hui avoir tourné sous l’effet d’une dynamique du renouveau,enclenchée depuis une décennie. Une dynamique qui s’active sans relâche dans l’abolition de la notion préjudiciable du «Maroc inutile»...

Read more

Discrimination systémique

11-09-2017 Hits:2891 Information Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

La Presse : http://www.lapresse.ca Brice avait 23 ans quand elle a déposé ses valises à Montréal, le cœur empli d’espoir. Environnementaliste au Bénin, elle a démissionné de son poste pour poursuivre des études...

Read more

Hommage à Rachid Taha - Hassina Mechaï

31-12-2018 Hits:3371 Actualités Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

  « Il revient à ma mémoire » que cet homme issu de l'immigration algérienne chantait le « cher pays de [son] enfance ». Il chantait, ce garçon qui a grandi entre l'Alsace, les Vosges...

Read more

Les néophytes

25-10-2016 Hits:2721 Jean BERTOLINO Super Utilisateur - avatar Super Utilisateur

  Certains jeunes Français convertis à l’Islam sont nettement plus fanatiques que les musulmans de naissance. Ce n’est pas l’aspect spirituel de cette religion qui les attire, mais hélas son aspect...

Read more

Vous n'aurez pas ma haine

20-11-2015 Hits:2880 Jean BERTOLINO Jean Bertolino - avatar Jean Bertolino

Vendredi soir vous avez volé la vie d'un être d'exception, l'amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n'aurez pas ma haine. Je ne sais pas qui...

Read more
FaceBookTwitterGoogle+Instagram

S'UNIR

« 

Y a qu'à, faut que

 »

22 Décembre 2018 Ne voyez dans ces vers qu'une pantalonnade. Tous les élus ne sont pas des pourris certes, mais parmi les adeptes du « Ya qu à, faut que » beaucoup le sont.

Qui a la science infuse ? Pas moi, ni vous, ni eux.

Je déteste les adeptes des « y a qu’à » des « faut que »

Qui ont réponse à tout. Ces êtres fallacieux

 

Sont comme les mulets qui aiment les eaux glauques.

A d’autres qui préfèrent les eaux claires du grand large,

Ils fréquentent, eux, les lieux où sortent les égouts,

Voire les flaques huileuses qui bordent les décharges

Les connaisseurs les fuient car ils ont mauvais gout.

La politique attire nombre de « Je sais tout ».

Tels les mulets aimant les lieux nauséabonds      

Ils convergent où il y a le plus de « mangetout »

C’est à dire au Sénat ou au Palais Bourbon.

Et là, on les entend pérorer à leur guise

Quand ils ne dorment pas après de lourds repas.

Mais leurs « y qu’à, faut que »  ne créent plus de surprise

Quand ils sont au pouvoir, surgissent d’autres « Y a qu’à »

Qui comme eux oublieront leur belle science infuse.

Le danger, voyez vous, c’est que le « Y a qu’à » s’use

Et que, lassé, le peuple rêve de changement

Dans l’espoir de trouver des élus moins savants.

VIVAAA !

JB

918417
Aujourd'hui
Hier
Ce Mois
All days
28
321
4516
918417

Votre IP: 34.239.154.240
10-12-2022

 Le respect de votre vie privée est notre priorité

Sur midelt.fr, nous utilisons des cookies et des données non sensibles pour gérer notre site.
A quoi nous servent ces cookies ?
Ils nous permettent de mesurer notre audience, de vous proposer des contenus éditoriaux et services plus adaptés et vous permettent de partager nos articles sur vos réseaux sociaux comme Facebook.
Cliquez sur le bouton pour valider votre consentement sachant que vous pouvez modifier vos préférences à tout moment sur notre site.