Nous avons 196 invités et aucun membre en ligne

Mercredi - Sem. 3 1 9 Jan. Marius NPleine lune
La grande chose de la démocratie, c’est la solidarité. La solidarité est au delà de la fraternité ; la fraternité n’est qu’une idée humaine, la solidarité est une idée universelle ; universelle, c’est-à-dire divine ; et c’est là, c’est à ce point culminant que le glorieux instinct démocratique est allé. Il a dépassé la fraternité pour arriver à l’adhérence. Adhérence avec quoi ? avec Pan ; avec Tout. Car le propre de la solidarité, c’est de ne point admettre d’exclusion. Si la solidarité est vraie, elle est nécessairement générale. Toute vérité est une lueur de l’absolu. Victor Hugo

Article à lire

Un livre Un écrain

31-05-2020 Hits:1508 Ecrivain Poète Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

  Librairie, Bibliothèque, Bistro, Théâtre, Cinéma ...porte close La culture se confine Le télétravail s'organise Le midelti Mihamou L'œil aux aguets Enfante l'idée Un livre un écrivain Les séminaires en ligne Démarre sur la pointe des pieds... Le débat prend...

Read more

Chérifa Kersit, une voix de la montagne

21-06-2019 Hits:3819 Ecrivain Poète Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

Les vents semblent aujourd’hui avoir tourné sous l’effet d’une dynamique du renouveau,enclenchée depuis une décennie. Une dynamique qui s’active sans relâche dans l’abolition de la notion préjudiciable du «Maroc inutile»...

Read more

Discrimination systémique

11-09-2017 Hits:2477 Information Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

La Presse : http://www.lapresse.ca Brice avait 23 ans quand elle a déposé ses valises à Montréal, le cœur empli d’espoir. Environnementaliste au Bénin, elle a démissionné de son poste pour poursuivre des études...

Read more

Lettre ouverte à un soldat d’Allah

29-03-2016 Hits:3518 Information Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

Prépare ta valise. Achète un billet. Change de pays. Cesse d’être schizophrène. Tu ne le regretteras pas. Ici, tu n’es pas en paix avec ton âme. Tu te racles tout...

Read more
FaceBookTwitterGoogle+Instagram

S'UNIR

"Vous n'aurez pas ma haine"

Vendredi soir vous avez volé la vie d'un être d'exception, l'amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n'aurez pas ma haine. Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. Si ce Dieu pour lequel vous tuez aveuglément nous a fait à son image, chaque balle dans le corps de ma femme aura été une blessure dans son coeur. Alors non je ne vous ferai pas ce cadeau de vous haïr. Vous l'avez bien cherché pourtant mais répondre à la haine par la colère ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes. Vous voulez que j'ai peur, que je regarde mes concitoyens avec un oeil méfiant, que je sacrifie ma liberté pour la sécurité. Perdu. Même joueur joue encore.

Je l'ai vue ce matin. Enfin, après des nuits et des jours d'attente. Elle était aussi belle que lorsqu'elle est partie ce vendredi soir, aussi belle que lorsque j'en suis tombé éperdument amoureux il y a plus de 12 ans. Bien sûr je suis dévasté par le chagrin, je vous concède cette petite victoire, mais elle sera de courte durée. Je sais qu'elle nous accompagnera chaque jour et que nous nous retrouverons dans ce paradis des âmes libres auquel vous n'aurez jamais accès.

Nous sommes deux, mon fils et moi, mais nous sommes plus fort que toutes les armées du monde. Je n'ai d'ailleurs pas plus de temps à vous consacrer, je dois rejoindre Melvil qui se réveille de sa sieste. Il a 17 mois à peine, il va manger son goûter comme tous les jours, puis nous allons jouer comme tous les jours et toute sa vie ce petit garçon vous fera l'affront d'être heureux et libre. Car non, vous n'aurez pas sa haine non plus.
{jcomments on}

786659
Aujourd'hui
Hier
Ce Mois
All days
52
343
4688
786659

Votre IP: 54.224.117.125
19-01-2022

 Le respect de votre vie privée est notre priorité

Sur midelt.fr, nous utilisons des cookies et des données non sensibles pour gérer notre site.
A quoi nous servent ces cookies ?
Ils nous permettent de mesurer notre audience, de vous proposer des contenus éditoriaux et services plus adaptés et vous permettent de partager nos articles sur vos réseaux sociaux comme Facebook.
Cliquez sur le bouton pour valider votre consentement sachant que vous pouvez modifier vos préférences à tout moment sur notre site.