Nous avons 380 invités et aucun membre en ligne

Lundi - Sem. 49 0 4 Déc. Barbara TDernier quartier
Chez les Berbères, on ne vend pas la Terre des pères et des grands-pères, seulement les pommes de terre.

Article à lire

Ce matin, sur ma fenêtre

10-08-2015 Hits:3172 Jean BERTOLINO Jean Bertolino - avatar Jean Bertolino

Read more

Hommage à Rachid Taha - Hassina Mechaï

31-12-2018 Hits:3902 Actualités Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

  « Il revient à ma mémoire » que cet homme issu de l'immigration algérienne chantait le « cher pays de [son] enfance ». Il chantait, ce garçon qui a grandi entre l'Alsace, les Vosges...

Read more

hommage à Hmou Oulghaz

14-08-2019 Hits:3092 Ecrivain Poète Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

Read more

Quand la mer gronde

11-02-2018 Hits:3453 Jean BERTOLINO Super Utilisateur - avatar Super Utilisateur

  Pas loin de ma fenêtre, un vert palmier s’agite Comme un fou. Les mouettes se terrent. Démontée La mer, dans un fracas d’écume, s’excite Contre le vieux rempart furieusement heurté. La mer, la...

Read more

La faute à qui

20-03-2015 Hits:3288 Jean BERTOLINO Jean Bertolino - avatar Jean Bertolino

ce grand spoliateur des terres palestiniennes, qui croit qu’en s’arrogeant toute la Cisjordanie par des vagues d’implantations coloniales, il mettra un terme définitif à l’idée d’une résurrection de la Palestine...

Read more
FaceBookTwitterGoogle+Instagram

S'UNIR

Par Jean BERTOLINO

Les enfants assassins.


Aujourd’hui, j’ai envie de parler de ces pauvres gosses que des adultes criminels, aveuglés par leurs élucubrations, endoctrinent. A mes yeux, il n’y a aucune différence entre un enfant khmer rouge à qui on avait appris à liquider, sans état d’âme, de pseudo-ennemis du peuple et un enfant de Daech auquel on fait croire qu’il sert dieu en tuant des infidèles ou de pseudo-mécréants. A partir du moment où l’on est convaincu de la certitude absolue de ses croyances, qu’elles soient laïques ou religieuses, on est un criminel en puissance. D’autres avant moi l’ont dit, et je l’ai personnellement souligné à plusieurs reprises : lorsque les pensées se muent en dogmes et que ces dogmes sont considérés comme des vérités absolues, ils peuvent être susceptibles de cautionner, voire d’orchestrer les pires atrocités commises en leurs noms. Il y eut en son temps l’inquisition et ses bûchers dont celui tristement célèbre de Montségur. Il y eut le génocide des Arméniens présentés à la soldatesque et aux musulmans turcs comme des traitres et des infidèles. Il y eut le génocide hitlérien, les hécatombes staliniennes ou maoïstes, puis le terrible martyr du peuple cambodgien. Aujourd’hui c’est al-Qaïda ou Daech qui sèment la terreur partout où ils passent. Je ne voudrais pas terminer cette lugubre évocation sans évoquer le sionisme. Oui, le sionisme aussi est un dogme qui considère que le peuple juif, en diaspora depuis plus de deux mille ans, est en droit de ressusciter dans son intégrité antique l’ancien royaume d’Israël, un royaume déjà conquis à l’époque par la force sur les terres cananéenne et philistinienne ( lisez palestiniennes). Oui, déjà ! La finalité de cette doctrine c’est de faire du Jourdain la frontière naturelle d’Israël, d’où une implantation massive et sauvage de colons juifs dans le dernier lambeau de Palestine qu’est la Cisjordanie. Moi aussi, souvent, je fais un rêve mais je n’ai ni l’aura, ni la notoriété du grand pasteur Martin Luther King pour le divulguer au monde. Ce rêve se résume en un mot : doutez ! Oui, ne soyons jamais sectaires, toujours sceptiques vis à vis des idéologies qui aveuglent les hommes. Combattons-les ! Vivaaaaaaa ! Il pleut sur Paris. Enfin !
{jcomments on}

1040519
Aujourd'hui
Hier
Ce Mois
All days
477
243
1521
1040519

Votre IP: 18.207.160.97
4-12-2023

 Le respect de votre vie privée est notre priorité

Sur midelt.fr, nous utilisons des cookies et des données non sensibles pour gérer notre site.
A quoi nous servent ces cookies ?
Ils nous permettent de mesurer notre audience, de vous proposer des contenus éditoriaux et services plus adaptés et vous permettent de partager nos articles sur vos réseaux sociaux comme Facebook.
Cliquez sur le bouton pour valider votre consentement sachant que vous pouvez modifier vos préférences à tout moment sur notre site.