Nous avons 37 invités et aucun membre en ligne

Samedi - Sem. 49 1 0 Déc. Romaric OPleine lune
Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. Tahar Ben Jelloun.

Article à lire

Enjil, le portrait d'un village en voie …

24-09-2018 Hits:3385 Actualités Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

C'est l'histoire d'un village minier près de Midelt. En 2008, le jeune réalisateur Mourad Khellou y avait tourné son deuxième court métrage « Troisième jour», mais dix ans après, une...

Read more

Quand la mer gronde

11-02-2018 Hits:3110 Jean BERTOLINO Super Utilisateur - avatar Super Utilisateur

  Pas loin de ma fenêtre, un vert palmier s’agite Comme un fou. Les mouettes se terrent. Démontée La mer, dans un fracas d’écume, s’excite Contre le vieux rempart furieusement heurté. La mer, la...

Read more

TABLEAU NOIR

11-11-2016 Hits:4160 Sysiphe Haroun Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

L’école était pour moi un refuge, une bulle salvatrice qui me soustrait de la déperdition dans les dédalles de notre bidonville, squatté par des bandes rivales. Elle m’apportait la...

Read more

Souvenirs, souvenirs...

20-02-2019 Hits:2746 Jean BERTOLINO Aouragh Aziz - avatar Aouragh Aziz

Jean Bertolino a été grand reporter de guerre pendant 30 ans, puis responsable du service des grands reportages à TF1, avant de produire le magazine 52 sur la Une sur...

Read more

L’effet boomerang

16-10-2017 Hits:2843 Jean BERTOLINO Super Utilisateur - avatar Super Utilisateur

Arabie Saoudite, Israël, USA, J’ai envie de crier haut et fort : « même combat » ! Ils créent des terroristes dans leurs laboratoires, Puis les font opérer sur certains territoires Pour semer la terreur. Ces êtres indociles,  Menés...

Read more
FaceBookTwitterGoogle+Instagram

S'UNIR

 

Ciel ! Que mon rêve était beau…

 

J’en ai un peu ma claque de ces historiens donneurs de leçon qui, à la radio, nous expliquent, face aux problèmes communautaristes auxquels la France est aujourd’hui confrontée, que nous n’avons pas su faire « ceci ou cela » et qu’il faudrait naturellement faire « ceci ou cela » pour retrouver une cohésion nationale. J’en ai par dessus la tête de ces ligues prétendues humanitaires qui, au nom des libertés individuelles, fustigent ceux qui sont contre le burkini, invention récente d’une femme d’affaires musulmane libanaise, vivant en Australie, qui s’est fait, et continue de se faire un gros paquet de fric en surfant avec son maillot de bain « pudique » sur la déferlante salafiste et wahhabite en passe de submerger le monde musulman.

Me revient en mémoire un match de foot entre les équipes de France et d’Algérie où, parce que la France était en train de l’emporter, des gamins de banlieue, sautant des gradins, firent irruption sur le stade pour saboter cette amicale rencontre. Loin d’être applaudis par les joueurs algériens, ils se sont fait sévèrement tancer. « Bande de petits merdeux, se sont-ils entendus dire en substance par les grands frères de la mère patrie lointaine. Ici vous avez tout, l’accès gratuit à l’école, la sécurité sociale, les allocations familiales, des fringues à la mode, et vous faites chier le monde. Venez un peu au bled et vous verrez alors comme la vie, en France, vous paraitra belle ».

Eh oui, sans vouloir dédouaner nos politiciens de droite ou de gauche qui, concernant les banlieues, y sont allés de leurs surenchères démagogiques et ont fait preuve d’un laxisme ou d’un aveuglement atterrant, l’islam de France, puisque s’est de lui qu’il s’agit, a, en même pas trois décennies, évolué au point d’être aujourd’hui, plus que le judaïsme ou le christianisme, nettement visible dans les rues de nos villes. Où sont donc passées nos belles beurettes qui affriolaient nos jeunes regards par leur charme doré, leur chevelure bouclée, leur regard ardent et leur démarche fière ? Aujourd’hui, leurs filles, si elles en ont, ne sont-elles pas cachées sous des voiles ? Et ces jeunes beurs des Minguettes, grands et beaux, qui dans les années 80 aux côtés de prêtres catholiques et de pasteurs protestants, marchaient sur Paris pour réclamer la fin des violences racistes et l’égalité des droits avec ce slogan : « La France, c'est comme une mobylette, pour avancer, il lui faut du mélange ! ». Que sont-ils devenus ? Certains de leurs fils ne portent-ils pas de longues barbes et des djellabas ?

Cette nuit, j’ai fait un drôle de rêve, oui, vraiment. J’ai rêvé au dieu des dieux, à une sorte de démiurge, un grand architecte cosmique qui tançait sévèrement ses subalternes. Au dieu des Juifs il disait : « Cesse de pointer un doigt conquérant sur cette Palestine qui ne t’appartient pas de droit divin et de vouloir régenter la marche du monde. Rentre dans tes synagogues et restes-y ! ». Au dieu des chrétiens il disait « Cesse de vouloir te mêler des affaires des autres et de croire que ta parole est la plus universelle qui soit. Rentre dans tes églises et ferme-là » Au dieu des musulmans il disait « Te crois-tu plus grand, meilleur ou plus fort que les autres ? Pourquoi tiens-tu tant à te faire remarquer par tes vêtures et tes intolérances ? Rentre dans tes mosquées et fais tes prières en silence ». Quand j’ai ouvert les yeux, durant les quelques secondes qui ont suivi, j’étais aux anges. La paix s’était répandue sur la terre. Eh puis je me suis vraiment réveillé et ma déception fut immense…

JB

918474
Aujourd'hui
Hier
Ce Mois
All days
85
321
4573
918474

Votre IP: 34.239.154.240
10-12-2022

 Le respect de votre vie privée est notre priorité

Sur midelt.fr, nous utilisons des cookies et des données non sensibles pour gérer notre site.
A quoi nous servent ces cookies ?
Ils nous permettent de mesurer notre audience, de vous proposer des contenus éditoriaux et services plus adaptés et vous permettent de partager nos articles sur vos réseaux sociaux comme Facebook.
Cliquez sur le bouton pour valider votre consentement sachant que vous pouvez modifier vos préférences à tout moment sur notre site.