Nous avons 6 invités et aucun membre en ligne

Majid Blal

FaceBookTwitterGoogle+Instagram

MIDELT, site Paléolithique ou pépinière des comportements fossiles ?

Chaque contrée possède son lot de cerveaux reptiliens qui projettent leur courte vue aussi loin que le bout de leurs nez. Ceux de ma ville natale ont la particularité d'être fossilisés. Les comportements induits par le cerveau reptilien ne peuvent évoluer avec l'expérience, ne peuvent s'adapter à une situation, car ce cerveau n'aurait qu'une mémoire à court terme. Il est plombé dans le temps et dans la roche des mines d’Aouli.

L'évolution, ce qu'ils croient incarner la modernité, est une posture où ils ont le téléphone intelligent, qui compense la médiocrité ambiante, dans une paume et les clefs d'une voiture accrochées à un doigt de l'autre main. Le développement n'est pas l'émancipation des idées rétrogrades ancrées mais l'appropriation des symboles de la valorisation de soi par le consumérisme.

Comme rien, même les gadgets technologiques, ne peut corriger l'ineptie de leur unique neurone, un même stimulus, entraînera toujours la même réponse. Cette réponse est immédiate, semblable à un réflexe. Il suffit d'aborder le sujet des femmes pour que proviennent du fond des âges et des cavernes, on dit galeries dans les villes minières comme la notre, leurs misogynie bien teintée et arrosée à la sauce bédouine salafiste. Bref...

Un ami publie une photo d'une jolie tisseuse amazigh pour rendre hommage à sa défunte mère qui excellait dans cet art amazigh. Aussitôt apparue sur son mur, aussitôt les phallocentristes, les phallicrates, les machos des temps révolus se sont pointés. Je vous conte ici un fait réel

Le fossile suranné darde l'hôte de la page

- "Tu n a trouvé que cette photo à nous présenter en souvenir de nos défuntes mères. Aucune ressemblance car même étant son fils elle vous regarde les yeux baissées."

l'autre cerveau reptilien rapplique

- "Celle là une mère non .Peut etre une charmante compagnie. Celle là n'a pas l'air d'une maman. Elle a l'air d'une NANA"

Outré par ce jugement de valeurs venant de deux personnes qui font, partout, les prédicateurs de la morale puritaine, je me rebiffe. Je m'indigne devant les propos de deux bigots qui accompagnent toujours leurs "Vertueux " discours par une pincée de sourates, une once de hadith et une diarrhée de ragots et de méchancetés sur les absents. Le tout récités avec dévotion. je réplique:

- Est-ce que le fait qu'elle soit jolie l'exclut de la maternité ? Quels jugements de valeurs sur des personnes qu'on ne connait même pas et qu'on dénigre en leur absence. Je ne crois pas que toutes nos mères étaient moches et laides toutes leurs vies. Ghasse imdjaoune d'mchardoul.

Le fossile surrané me répond

- "Soubhane Allah lorsqu'il s agit de sujets pertinents, presque personne ne commente ou peu , mais pour des futilités les mitrailleuses des intellectuels se mettent en marche. Regardons les mouches qui les attire ? ???"

Le cerveau reptilien de l'ère Jurassique ajoute

- " En toute franchise que nous rappelle la fille sur la photo. En tout les cas une vraie maman ne peut être à l'ouvrage complètement maquillée."

Mon dernier message fut dans une bouteille à la mer

- Bonjour. Nous sommes sur la page de Monsieur M F et j'y suis le bienvenu. Je n'ai été intrus chez personne et je traite des sujets qui m'importent.

Ce n'est pas tirer de la mitrailleuse que de se poser les questions qui fâchent. Qu'est ce qui donne le droit à un individu de dire qu'une belle femme ne peut être mère. La beauté n'est pas un rempart à la maternité, même si elle ne ressemblait pas à ta génitrice et qu'elle soit maquillée ou non.

Est que ce que la beauté est une maladie honteuse et que nous devrions cacher nos femmes. Nous avons grandi dans un milieu ouvert où nos mères n'étaient ni voilées ni dénigrées par les nouvelles théologies réductrices venues des pratiques bédouines.

J'ai bien le droit de m'offusquer quand je vois des personnes qui disent du mal d'une femme qu'ils ne connaissent pas et qui souvent, et plus que souvent, font la morale aux gens en récitant une demi sourate et un quart de hadith.

Je pensais que tu étais ouvert aux échanges et aux opinions qui diffèrent de la pensée unique et tu me déçois en parlant de mouches et d'inepties du bas calibre.

Continuer à médire, à calomnier la dignité humaine et à baver sur l'intégrité des femmes, puis à jouer à l'offusqué... Je te pensais au dessus de cela, surtout que tu affichais ta volonté d'intégrer le leadership à Midelt. Elles peuvent être belles sans être putes ni salopes. Tu sais?

Si quelqu'un se manifestait pour vous dire que la belle tisseuse était sa mère, comment vous sentiriez vous? Auriez-vous honte? Rien n’empêche une femme d’être belle, maquillée, coquette et d’être mère. Être belle, semble créer de la dissonance cognitive dans les neurones où pousse la barbe en duvat, comme poussent les fougères dans les sous-bois.

L'intellectuel te salue. L’intellectuel du bled, Celui qui défend la dignité des femmes et du genre humain dans son ensemble.

Majid Blal, Sherbrooke , le 16 novembre 2016

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion