Nous avons 10 invités et aucun membre en ligne

Samedi - Sem. 42 2 0 Oct. Adeline KGibbeuse croissante

Article à lire

Quand « Apparu » le gibbon !

10-01-2017 Hits:287 Jean BERTOLINO Jean Bertolino - avatar Jean Bertolino

Merveilleuse Nicole Ferroni qui, ce matin dans le journal de Patrick Cohen, s’est magistralement payée Benoist Apparu le comparant à un gibbon sautant de branche en branche pour se frayer...

Read more

Les enfants assassins

09-08-2015 Hits:293 Jean BERTOLINO Jean Bertolino - avatar Jean Bertolino

Aujourd’hui, j’ai envie de parler de ces pauvres gosses que des adultes criminels, aveuglés par leurs élucubrations, endoctrinent. A mes yeux, il n’y a aucune différence entre un enfant...

Read more

Quand la mer gronde

11-02-2018 Hits:184 Jean BERTOLINO Super Utilisateur - avatar Super Utilisateur

  Pas loin de ma fenêtre, un vert palmier s’agite Comme un fou. Les mouettes se terrent. Démontée La mer, dans un fracas d’écume, s’excite Contre le vieux rempart furieusement heurté. La mer, la...

Read more

de quel droit

01-06-2018 Hits:95 Jean BERTOLINO Super Utilisateur - avatar Super Utilisateur

Read more
FaceBookTwitterGoogle+Instagram

bienvenue sur le site des midelti(e)s. le site est fait pour celles et ceux, de prêt ou de loin ont un lien, une attache, une histoire ou un souvenir avec la ville de midelt ( ville marocaine ) situé dans le moyen atlas à 1500 mètre d’altitude pas loin de jbil alayachi qui culmine à 3750 m. vous aimeriez partager vous souvenirs ( photos, anecdote, une aventure …etc. ) avec d’autre personnes n'hésitez pas à partager vos lectures, vos écritures etc sur midelt.fr. Ce dernier vous ai dédié afin que vous puissiez vous exprimer mais pas seulement : vous pouvez également donner votre avis, nous proposer de nouvelles idées. la notion de lecteur participatif prend ici toute sa richesse, vous donnez naissance à un véritable lieu d’information, d’échange et de prise de parole. bonnes lectures

 

Par Jean BERTOLINO
Ayant été lu et relu, le livre est maintenant parti chez des éditeurs, via ma boite mail. Il s’intitulera, je l’espère, « ROUE LIBRE ». L’ayant pondu lentement, comme un œuf qui aurait refusé de sortir, je l’ai gardé en moi longtemps, trop longtemps, pour ne pas m’en sentir enfin libéré. Pourtant, c’est étrange, je ressens un grand vide, et, comme notre proche gallinacée, maso que je suis, j’ai envie d’en incuber un autre, afin d’avoir le plaisir de crier à sa sortie « cot-cot-codet ! ». Pour ça, il faut que « l’inspiration vienne, que sa volonté soit faite sur la terre comme au ciel ». Merde ! Je déconne ! Dans cette attente, mon cerveau carbure trop et j’ai des insomnies accompagnées de visions diaboliques devenues familières. Jugez plutôt…

Insomnie

Des lueurs pâlissent le noir de mes yeux clos

Et des visages venant des époques lointaines

Aux rictus de gargouille défilent dans ces halots.

Ce sont  depuis toujours mes vieux Croquemitaines.

Je les connais très bien, elles ne me font plus peur,

Et je les attends presque durant mes insomnies

Ces faces grimaçantes, cause de mes terreurs

D’enfant. C’est quand elles sont absentes, ô ironie,

Que je broie du noir durant mes nuits sans sommeil.

Aujourd’hui, je les guette dans les mortes ténèbres

Et cette expectative me maintient en éveil.

Quand elles ne viennent pas je suis comme un guèbre

Privé de protection par son Zarathoustra

Et j’attends leur venue qui, seule, m’endormira.

Vivaaaa !

JB

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Connexion

259900
Aujourd'hui
Hier
Ce Mois
All days
88
109
3493
259900

Votre IP: 54.198.15.20
20-10-2018